facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause

Cultivez-les

image

Exercez votre pouce vert.


Sortir pour donner vie à votre espace extérieur est un merveilleux rite printanier. Si vous avez accès à un centre de jardinage ou à une boutique de jardinage en ligne, pourquoi ne pas songer à varier votre espace vert avec quelques légumes?

Le monde du jardinage est vaste et, franchement, il peut sembler un peu intimidant. Mais avec quelques conseils pratiques, vous pourriez être surpris de ce qui est possible – même si votre espace extérieur se résume à un balcon de copropriété.

Comme pour tout projet, passer un peu de temps à déterminer votre objectif final peut en orienter la mise en branle. Voici quelques éléments à prendre en considération : la taille de votre espace, une estimation réaliste du temps que vous pouvez consacrer au jardinage, votre budget pour cette nouvelle aventure et les types de légumes que vous souhaitez planter.

Commencez avec la laitue

Les jardins de légumes peuvent être de toutes les tailles, mais il peut être judicieux de commencer petit. C’est merveilleux d’imaginer transformer cette grande parcelle de pelouse en une abondance de chou frisé, de maïs et de tomates – mais plus l’entreprise est grande, plus vous devrez y consacrer de temps.

Le jardinage en contenants est très facile à gérer, et quelques pots sur la terrasse peuvent facilement produire une belle variété de laitue, de fines herbes, de tomates cerises, de piments jalapenos, de carottes, de chou frisé, d’oignons verts et de radis. Et ne boudez pas les haricots, les pois, les courgettes et les concombres – ces plantes buissonnantes ont généralement besoin d’espace pour s’étendre, mais il existe des variétés compactes conçues pour de petits espaces qui poussent très bien lorsqu’elles sont soutenues par des piquets de bambou et de la ficelle de jardinage.

Il est important d’évaluer la quantité de soleil que votre espace de jardinage reçoit et de prévoir vos plantations en conséquence. Même si la plupart des légumes ont besoin d’être en plein soleil pour de meilleurs résultats, certains s’épanouissent sous une faible luminosité. Si vous disposez d’un espace ombragé, concentrez-vous sur les légumes feuilles comme la laitue, la bette à cardes, les épinards, le persil, l’origan et la coriandre[1].

Faites vos recherches

Après avoir déterminé ce que vous souhaitez cultiver compte tenu de votre espace et de l’exposition au soleil, il est temps de vous rendre au centre de jardinage local pour faire le plein de contenants, de terre, de gants, de pelles, de piquets, de ficelles et de plantes. Mais avant de remplir votre voiture de sacs de terre, assurez-vous de choisir le bon type.

Dans le cas des contenants, optez pour un terreau de bonne qualité qui donnera à vos plantes le drainage dont elles ont besoin, sans se compacter. Pour vous faciliter la vie, certains terreaux contiennent des engrais, ainsi que des matières spongieuses résistantes à la sécheresse conçues pour retenir l’eau – ce qui réduit la fréquence à laquelle vous devrez arroser vos plantes.

Si vous voyez un peu plus grand, comme un jardin surélevé dans la cour arrière, vous faire livrer un mélange trois espèces par mètre cube pourrait être une meilleure option. Assurez-vous simplement d’avoir l’espace nécessaire dans l’entrée pour entreposer un gros tas de terre, et gardez une bâche à portée de la main au cas où il pleuvrait et que vous auriez besoin de le couvrir.

Amis et ennemis

La planification est terminée, les contenants et les jardins sont prêts; il est maintenant temps de vous amuser à planter vos végétaux. Saviez-vous que certains légumes font de meilleurs compagnons que d’autres? Le compagnonnage des plantes présente de nombreux avantages, y compris la lutte contre les insectes nuisibles, des sols plus sains, l’ombre et le soutien naturels et la suppression des mauvaises herbes.

Les tomates sont souvent les préférées des jardiniers débutants et elles ont vraiment avantage à être proches des fines herbes comme le basilic, le persil et la sauge, qui sont des agents répulsifs à insectes naturels. La laitue, les carottes, les radis et les haricots sont aussi de bons amis des tomates.

Cependant, tout ce qui provient de la famille des brassicacées peut nuire à la croissance des tomates, notamment le brocoli, le chou, le chou-fleur et le chou frisé. Il est également préférable d’éloigner les tomates des plants de maïs et de pommes de terre. Le maïs attire les insectes nuisibles, et les pommes de terre peuvent propager le mildiou de la tomate[2].

Faire pousser ses propres aliments est très gratifiant à bien des égards. Imaginez le sentiment d’accomplissement de savoir que vous avez tout cultivé pour cette délicieuse salade ou sauce pour pâtes, sans oublier la tranquillité d’esprit de savoir exactement comment vos aliments ont été cultivés. Et si au début vous ne réussissez pas, essayez de nouveau.

La culture des légumes exige de la patience et de la persévérance alors que vous apprenez par essais et erreurs ce qui fonctionne le mieux pour votre jardin. Mais qui sait? Vous pourriez être étonné de l’abondance que peut procurer un petit espace.

 

CONSERVEZ VOS ABONDANTES RÉCOLTES

Conserver les récoltes est une tradition de longue date qui pourrait être plus facile que vous ne le croyez. Voici quelques idées de départ.

Fines herbes

Faire sécher les fines herbes à faible teneur en humidité comme la sauge, l’origan et le romarin permet de préserver facilement les saveurs et les couleurs. Formez des bouquets de fines herbes, attachez-les avec de la ficelle et suspendez-les dans votre cuisine. Il est mieux de congeler les fines herbes à teneur élevée en humidité comme le basilic et l’aneth. Il vous suffit de déposer les herbes fraîches sur une plaque à biscuits, de les mettre au congélateur et de les emballer dans un contenant hermétique pour utilisation ultérieure[3].

Tomates

Ne gaspillez pas ces tomates! Il est facile de préparer vos propres tomates séchées, et les moustiquaires que vous n’utilisez plus sont l’outil idéal pour le faire. Lavez, séchez les moustiquaires et placez-les à l’extérieur sur des blocs en plein soleil, en assurant une bonne circulation d’air. Le processus de séchage prend environ trois jours, alors plus le temps est chaud, mieux c’est. Coupez les tomates en tranches, retirez les graines et la pulpe, déposez-les sur les moustiquaires, puis couvrez-les d’étamine pour le protéger des insectes.

 

© 2020 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.

 

[1] www.gardeningknowhow.com/edible/vegetables/vgen/shade-vegetables.htm

[2] www.almanac.com/content/companion-planting-chart-vegetables  

[3] www.thespruce.com/how-to-dry-and-store-herbs-1403397


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten