facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause

Milléniaux et prêts hypothécaires

image

Un guide pour acheter votre première maison.


Les milléniaux du Canada font face à un contexte d’achat de maisons très différent de celui de leurs parents. La montée des prix de l’immobilier, l’endettement élevé des étudiants et la précarité de l’emploi font en sorte qu’il est difficile pour les jeunes d’accéder au marché de l’habitation.

Malgré ces difficultés, un récent sondage a révélé que 80 % des milléniaux canadiens espèrent être propriétaires d’une maison[1]. Qui plus est, 27 % d’entre eux le sont déjà. Si l’achat d’une maison est un objectif pour vous, voici quelques conseils pour vous guider tout au long du processus.

 

Déterminez ce que cela coûtera

Examinez les prix des maisons dans le quartier visé et aux alentours et soyez réaliste quant à ce que vous pouvez vous permettre. Déménager en périphérie ou opter pour une plus petite propriété peut peut-être réduire les coûts. Vous devrez peut-être aussi sortir des sentiers battus, comme faire appel à un locataire pour réduire les coûts liés à votre nouvelle maison.

N’oubliez pas que le prix d’achat n’est qu’un élément de l’équation : les frais de clôture, comme les commissions de courtage, les frais juridiques et les droits de mutation immobilière, peuvent ajouter 4 % au prix d’achat. Vous voudrez également tenir compte des dépenses courantes comme l’impôt foncier, l’assurance prêt hypothécaire, les services publics et l’entretien.

 

Épargnez pour votre mise de fonds

Si vous n’épargnez pas déjà, commencez dès maintenant. Si vous pouvez mettre une mise de fonds de 20 % du prix d’achat, vous éviterez d’avoir à souscrire une assurance prêt hypothécaire (ce qui peut ajouter des milliers de dollars pendant la durée du prêt hypothécaire). Si ce n’est pas le cas, un minimum de 5 % est requis pour les acheteurs d’une première maison. Songez à établir un fonds dédié à l’achat d’une maison et à mettre de l’argent de côté sur chaque chèque de paie. Complétez votre épargne grâce aux remboursements d’impôt et aux bonis ou cadeaux que vous recevez. Vous pourriez aussi être en mesure de négocier un prêt personnel auprès de vos parents ou d’un membre de la famille à affecter à votre mise de fonds.

Renseignez-vous sur les avantages offerts par le gouvernement


Régime d’accession à la propriété (RAP) : 

Vous pouvez retirer jusqu’à 35 000 $ en franchise d’impôt de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) par l’intermédiaire du RAP pour acheter votre nouvelle maison. Ce montant sera remboursable dans votre REER par versements sur une période de 15 ans.            

Incitatif à l’achat d’une première propriété : 

Ce programme fédéral a été lancé en septembre 2019 pour aider les acheteurs d’une première maison à réduire leurs versements hypothécaires et à réduire le total des intérêts payés pendant la durée du prêt. Il est offert aux ménages dont le revenu est d’au plus 120 000 $ et offre un prêt de 5 % à 10 % du prix d’achat d’une propriété à affecter à la mise de fonds. L’incitatif est remboursable au moment de la vente de la propriété ou après 25 ans, selon la première éventualité. L’un des inconvénients potentiels de ce programme est que le remboursement est basé sur la juste valeur marchande de votre maison à ce moment-là – si elle prend de la valeur, vous rembourserez plus que ce que vous avez emprunté. 

Crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation : 

Les nouveaux propriétaires peuvent demander un crédit d’impôt non remboursable allant jusqu’à 750 $ pour couvrir les frais de clôture.

Réduction de la TPS/TVH pour habitations neuves : 

Si votre maison est neuve et coûte moins de 450 000 $, vous pourriez être en mesure de récupérer une partie de la TPS et de la TVH que vous avez payées. Votre province peut aussi offrir des rabais sur la portion provinciale de la TPS ou de la TVH.

Réduction des droits de mutation immobilière : 

Certaines provinces et municipalités (comme l’Ontario, la Colombie-Britannique, l’Île-du-Prince-Édouard et la ville de Toronto) offrent des réductions sur les droits de mutation immobilière aux acheteurs admissibles.


Explorez vos options de prêt hypothécaire

Lorsque vous magasinez un prêt hypothécaire, il y a plus à prendre en considération que le taux. C’est pourquoi il est si important de demander l’aide d’un professionnel. Par exemple, un prêt hypothécaire flexible qui vous permet d’effectuer des remboursements anticipés peut vous aider à rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement et à économiser sur les intérêts à long terme. 

Pensez à votre situation personnelle – si la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt vous rend nerveux, vous pourriez être plus à l’aise avec un taux fixe. Si vous vous attendez à des changements dans votre situation financière, un prêt hypothécaire ouvert pourrait être l’idéal. Vous pouvez aussi personnaliser votre prêt hypothécaire en le fractionnant entre un taux fixe et variable et un prêt hypothécaire ouvert et fermé.


Obtenez une préautorisation

Avant de demander une préautorisation de prêt hypothécaire, il est recommandé de passer en revue votre cote de crédit et de signaler toute erreur. Vous pouvez demander une copie de votre dossier de crédit gratuitement une fois par année à Equifax Canada (www.consumer.equifax.ca/personnel) ou à TransUnion Canada (www.transunion.ca/fr).

Avec une préautorisation de prêt hypothécaire, votre prêteur vous indiquera le montant qu’il est disposé à vous accorder et le montant estimatif de vos versements. Le taux d’intérêt actuel sera également bloqué, de sorte que vous serez protégé si les taux augmentent avant l’achat de votre maison. Votre prêteur effectuera également une simulation de hausse des taux d’intérêt pour s’assurer que vous pourrez effectuer vos paiements si les taux d’intérêt augmentent.

Il est important de noter qu’une préautorisation de prêt hypothécaire ne garantit pas que le prêteur vous accordera le prêt hypothécaire. Lorsque vient le temps de faire une offre sur une propriété, il est bon d’insister sur la condition de financement – vous serez protégé si vous n’obtenez pas votre financement. Si vous y renoncez, vous pourriez perdre votre dépôt et risquer d’être poursuivi par le vendeur.


Ne magasinez pas seul

L’achat d’une première maison peut être une tâche stimulante et difficile, mais savoir à quoi s’attendre peut faciliter le processus. Une équipe d’experts composée d’un conseiller, d’un professionnel hypothécaire, d’un agent immobilier et d’un inspecteur peut vous aider à déterminer vos options et à prendre la meilleure décision d’achat possible.

 

Notions de base sur les prêts hypothécaires

 


Le capital correspond au montant que vous empruntez pour acheter votre maison. Pour chaque versement hypothécaire, une partie de l’argent sera affectée au remboursement du capital et une autre, aux intérêts.


Les taux d’intérêt fixes ne changeront pas pendant la durée du prêt et vos versements demeureront les mêmes.



Les taux d’intérêt variables sont généralement moins élevés que les taux fixes, mais ils sont soumis à des fluctuations.



La durée du prêt hypothécaire est la période pendant laquelle vous vous engagez auprès de votre prêteur, le taux et les conditions – les durées de cinq ans sont les plus courantes, mais vous pouvez choisir entre une et dix années.



Les prêts hypothécaires ouverts vous permettent de rembourser ce que vous empruntez en tout temps, sans pénalité. En raison de cette souplesse, les taux d’intérêt sont généralement plus élevés.



Les prêts hypothécaires fermés ne vous permettent pas de rembourser la totalité du solde sans pénalité, mais bon nombre d’entre eux vous offrent des options de remboursement anticipé pour vous aider à rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement.

 

La période d’amortissement est la période qui précède le remboursement de votre prêt hypothécaire, jusqu’à concurrence de 30 ans. Plus la période d’amortissement est longue, moins votre versement hypothécaire sera élevé, mais vous paierez plus d’intérêts pendant toute la durée de votre prêt hypothécaire.

 


Une assurance prêt hypothécaire est nécessaire si votre mise de fonds est de moins de 20 %. Cette assurance protège le prêteur au cas où vous ne pourriez pas rembourser votre prêt hypothécaire.



© 2020 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.

[1] https://abacusdata.ca/rented-dreams-the-truth-behind-millennial-home-ownership 


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten