facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause

Abandonner la mentalité de remboursement d’impôt

image

Pourquoi cette « prime » en espèces n’est pas vraiment une raison de célébrer.

Un remboursement d’impôt- est-ce vraiment une bonne nouvelle? En réalité, l’admissibilité à un remboursement d’impôt peut être attribuable à une mauvaise planification fiscale. Un remboursement signifie que vous avez payé plus d’impôt que nécessaire l’an dernier, ce qui signifie essentiellement que vous avez accordé au gouvernement fédéral un prêt sans intérêt.

Selon l’Agence du revenu du Canada, 62 % des Canadiens ont reçu un remboursement d’impôt pendant la période de production des déclarations de revenus de 2019. Le remboursement moyen était de l’ordre de 1 700 $[1], ce qui n’est pas rien. Certains y verront peut-être une manne inattendue pour couvrir les dettes des cartes de crédit après les Fêtes ou financer une escapade familiale estivale.

Mais au lieu d’attendre cette somme forfaitaire annuelle, envisagez d’opter pour un salaire régulier plus élevé. Si vous obtenez habituellement un remboursement, un examen du budget de votre ménage, de votre rémunération et de votre portefeuille de placements avec votre conseiller peut permettre de découvrir où des rajustements peuvent être apportés afin de réduire les retenues d’impôt sur vos revenus au cours de l’année.

Rompre avec les remboursements

Les cotisations au régime enregistré d’épargne-retraite (REER), les frais de garde d’enfants et les frais de scolarité pour les études postsecondaires représentent des déductions fiscales et des crédits importants. En anticipant ces déductions et crédits, vous pouvez augmenter votre salaire net chaque mois au lieu de les recevoir sous forme d’un remboursement d’impôt.

Avec l’aide de votre conseiller, effectuez les calculs pour déterminer le montant d’impôt prélevé sur votre rémunération. Ensuite, il suffit d’envoyer le formulaire T1213, Demande de réduction des retenues d’impôt à la source, à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui autorise une réduction de l’impôt prélevé par votre employeur. Il faut un certain temps à l’ARC pour traiter votre demande, alors songez à remplir le formulaire à la fin de l’été ou au début de l’automne pour vous assurer que la réduction de l’impôt à la source sera en place au début de janvier.

Au Québec, le formulaire TP-1016, Demande de réduction de la retenue d’impôt, doit également être soumis à Revenu Québec afin de réduire les retenues fédérales et provinciales.

Économies judicieuses

Un remboursement annuel de 1 700 $ équivaut à environ 140 $ par mois – une somme considérable qui peut servir à épargner ou à rembourser des dettes. Voici quelques idées pour faire fructifier votre argent.

Cartes de crédit - Le fait d’avoir un solde de carte de crédit signifie que votre argent durement gagné est affecté aux frais d’intérêt plutôt qu’à l’épargne. Réduisez le coût du crédit en remboursant d’abord les dettes à taux d’intérêt élevé.

Remboursement hypothécaire - Augmenter le montant de vos remboursements hebdomadaires, bimensuels ou mensuels pourrait vous permettre de rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement sans trop d’effort. Parlez à votre prêteur des options de remboursement sans pénalité qui vous sont offertes.

 REER - Faire fructifier ce pécule de retraite en augmentant vos cotisations mensuelles au REER. Même un supplément de 25 $ par mois peut faire toute la différence à long terme.

 CELI - Qu’il s’agisse d’un projet de rénovation ou d’un nouvel achat technologique, le fait de mettre de l’argent de côté régulièrement dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un moyen idéal d’épargner pour couvrir des dépenses moyennes ou importantes, ainsi que pour votre retraite. Les revenus de placement et les retraits ne sont pas imposables.

 REEE - Comme le coût des études postsecondaires ne cesse d’augmenter, verser une cotisation mensuelle périodique à un régime enregistré d’épargne-études (REEE) peut aider à couvrir les frais de scolarité.

 REEI  Le régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) permet à une famille d’assurer la sécurité financière à long terme d’un membre atteint d’une invalidité. Les cotisations périodiques peuvent fructifier au fil du temps grâce à la puissance de la composition des intérêts. 

Une planification fiscale efficace fait en sorte que votre argent travaille pour vous tout au long de l’année. Communiquez avec votre conseiller pour en savoir plus sur la façon de rompre avec le cycle de remboursement d’impôt.

© 2020 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.

 

[1] www.canada.ca/fr/agence-revenu/organisation/a-propos-agence-revenu-canada-arc/statistiques-declarations-revenus-particuliers.html


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten