facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck

Payez-vous trop d’impôt?

image

Planifiez vos affaires aujourd’hui pour réduire vos impôts demain.

Personne n’aime payer plus d’impôts qu’il n’en doit. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des stratégies, en dehors de la cotisation à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), qui peuvent vous aider à réduire vos impôts. Certaines dépenses peuvent être déduites du revenu imposable ou donner droit à un crédit d’impôt. Voici huit stratégies à envisager.

1. Cotisez à un CELI avant le 31 décembre

Depuis 2009, tous les résidents canadiens ayant au moins 18 ans peuvent cotiser à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) jusqu’à concurrence d’un plafond annuel (6 000 $ pour 2020). Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment. Le total cumulatif depuis 2009, si vous n’avez encore jamais cotisé, est de 69 500 $ (incluant la cotisation de 2020).

2. Effectuez les retraits de votre CELI avant le 31 décembre

Bien que les retraits d’un CELI ne soient pas imposables, le montant des retraits n’est ajouté à vos droits de cotisation au CELI qu’au début de l’année civile suivant la date du retrait.

3. Faites un don avant le 31 décembre

Le crédit d’impôt pour don est calculé selon deux taux, dont le plus important s’applique à la partie du don qui dépasse 200 $. Les conjoints peuvent grouper leurs reçus pour don et reporter le crédit sur une période maximale de cinq ans. Grâce au report du crédit et à la soumission de tous les reçus par un seul des conjoints, le seuil de 200 $ ne s’applique qu’une fois. Si vous donnez des actions, des parts de fonds communs de placement ou des contrats de fonds distincts directement à un organisme de bienfaisance, vous obtiendrez un reçu pour la juste valeur marchande, et le gain en capital que vous réaliserez, le cas échéant, ne sera pas imposable.

4. Réalisez vos pertes en capital pour annuler vos gains en capital

Une perte en capital doit être déduite des gains en capital de l’année en cours. Mais l’excédent, le cas échéant, peut faire l’objet d’un report rétrospectif sur trois ans ou d’un report prospectif indéfini afin de réduire un gain en capital imposable futur.

Si vous vendez un placement à perte, n’oubliez pas que le règlement doit avoir lieu en 2019 pour que cette perte soit aussitôt disponible, que ce soit pour cette année ou l’une des trois années précédentes. Comme un règlement prend deux jours ouvrables, vous devrez effectuer l’opération au plus tard le 27 décembre 2019 si vous voulez réaliser la perte à l’année d’imposition 2019.

5. Recevez au moins 2 000 $ de revenu de pension admissible pour avoir droit au crédit d’impôt pour revenu de pension

Si vous avez 65 ans ou plus et recevez un revenu de pension admissible, en plus du crédit d’impôt provincial auquel vous avez droit, vous pouvez déduire de votre impôt à payer un crédit d’impôt fédéral égal à 15 % des premiers 2 000 $ de revenu de pension admissible.

Si vous ne recevez pas de revenu de pension, vous pourriez retirer 2 000 $ par année d’un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Le crédit d’impôt s’applique aussi si vous utilisez les fonds d’un REER pour souscrire un contrat de rente qui vous procurera au moins 2 000 $ par année.

Le revenu d’intérêts d’un contrat à intérêt garanti (CIG) souscrit auprès d’une société d’assurance ou les intérêts provenant d’un contrat de rente non enregistré sont également admissibles au crédit d’impôt pour revenu de pension lorsque vous atteignez 65 ans.

6. Cotisez à un REEE avant le 31 décembre et recevez la SCEE

La Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) ne s’applique qu’à la première tranche de 2 500 $ de cotisations versées chaque année au profit d’un enfant (maximum de 500 $). Les droits à subvention s’accumulent jusqu’à la fin de l’année civile du 17e anniversaire de l’enfant – même si ce dernier n’a pas été désigné comme bénéficiaire d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Les droits à la SCEE de base inutilisés sont reportés aux années suivantes. Les droits reportés peuvent donner droit à la SCEE sur 5 000 $ de cotisations par an (maximum de 1 000 $).

Si des cotisations à un REEE n’ont pas été versées, vous pouvez effectuer des cotisations de « rattrapage » ou verser des sommes plus élevées afin d’atteindre le plafond cumulatif de la SCEE, soit 7 200 $, en un peu plus de sept ans (c.-à-d. en versant des cotisations annuelles de 5 000 $ pour avoir droit à une SCEE annuelle de 1 000 $). Envisagez également de cotiser avant la fin de l’année lorsqu’il reste moins de sept ans avant que l’enfant n’ait atteint l’âge de 17 ans et si vous n’avez pas versé le maximum.

7. Cotisez à un REEI avant le 31 décembre et recevez la SCEI

La Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI) et le Bon canadien pour l’épargne-invalidité (BCEI) sont des sommes versées par l’État dans un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI). Le montant de la SCEI est calculé en fonction du revenu net de la famille du bénéficiaire et des cotisations versées. Le maximum annuel est de 3 500 $ et le maximum à vie, de 70 000 $. Le montant du BCEI est calculé en fonction du revenu net de la famille du bénéficiaire seulement (sans tenir compte des cotisations). Le maximum annuel est de 1 000 $. Le BCEI est offert aux Canadiens à faible revenu ayant une invalidité.

Les droits inutilisés de la subvention et du bon peuvent être reportés pendant au plus dix ans, jusqu’à concurrence de 10 500 $ par année pour la SCEI et de 11 000 $ par année pour le BCEI. Étant donné la limite d’âge, le bénéficiaire a jusqu’à la fin de l’année de son 49e anniversaire pour réclamer ces droits.

8. Vous aurez 71 ans cette année? Cotisez à un REER avant le 31 décembre

Si vous atteignez 71 ans en 2019, vous devez fermer votre REER avant le 31 décembre; plusieurs options s’offrent à vous : le transfert de l’actif à un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), la souscription d’une rente, le retrait en une somme ponctuelle ou une combinaison de ces options.

Vous pouvez utiliser l’âge de votre conjoint pour calculer le retrait minimum du FERR si ce dernier est plus jeune que vous et que vous voulez retirer de votre FERR un montant moindre que celui qui serait calculé en fonction de votre âge. Cependant, vous devez faire connaître votre choix avant que des sommes ne soient retirées du FERR. Une fois que vous avez fait ce choix, vous ne pouvez plus le changer. Les retraits qui dépassent le minimum prescrit font l’objet de retenues d’impôt et les règles d’attribution peuvent s’appliquer à un FERR de conjoint.

Si vous avez des droits de cotisation au REER inutilisés, vous pouvez verser une cotisation ponctuelle avant de fermer votre REER. Vous pourrez demander une déduction au cours de n’importe quelle année ultérieure, selon ce qui vous conviendra le mieux pour réduire votre revenu imposable.

Si vous n’avez pas de droits inutilisés, mais que vous avez gagné un revenu cette année, vous aurez des droits de cotisation au REER en 2020, mais plus de REER. Vous pourriez donc verser une cotisation au REER pour l’année suivante en décembre de cette année, immédiatement avant la date de transformation prescrite. La pénalité pour une contribution excédentaire se limitera seulement à 1 % par mois. Le 1er janvier, la contribution excédentaire n’existera plus et vous obtiendrez une déduction d’impôt sur la déclaration d’impôts de l’année prochaine ou quand vous choisirez de la demander.

Grâce à ces stratégies de réduction d’impôt et à l’aide de votre conseiller, vous êtes sur la bonne voie pour réduire votre fardeau fiscal.

© 2019 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten