facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck

L’Islande, de feu et de glace

imageUne terre d’aventures vous attend entre lave, fjords et glaciers.


Entre l’Amérique du nord et l'Europe continentale se trouve l'Islande. Balayée par les vents océaniques et caressée par l’eau fraîche qui s’écoule des glaciers, la « terre de feu et de glace » est un univers de beauté à l’état brut. Ses volcans crachent des bouillons de lave. Des nuages de vapeur s’exhalent de ses sources thermales. Et le paysage change à chaque tournant.


Envie d’observer des baleines ou des oiseaux, de fouler montagnes et glaciers, de vous fondre dans la vie nocturne de Reykjavík ou la nature sauvage isolée des fjords de l’ouest? Tâchez de planifier et de rester flexible. Le ciel se transforme en un instant dans ce pays et le sol sous vos pas est en fusion.


Rencontre avec les Vikings et la culture moderne

Premiers visiteurs connus de l’Islande, les moines celtes seraient d’abord arrivés au 7e siècle. Deux siècles plus tard, les Vikings venaient s’établir et donner leur langue, presque identique au vieux norrois, à cette contrée. En 930, pour gouverner l’île, ils ont créé le premier parlement du monde. L’Althing (Alþingi en islandais) était une assemblée de chefs de clan. Chaque été, l’espace de deux semaines, ils votaient des lois et administraient la justice. Et cette tradition se poursuit, encore aujourd’hui[1].

L’Islande est une nation indépendante depuis le 17 juin 1944. Ses 300 000 habitants sont maintenant connus pour leur niveau de vie élevé et leur culture sociale progressiste[2]. Ils prônent l’égalité des sexes et le développement durable, et ont à coeur l’environnement : 85 % de l’électricité du pays provient de sources d’énergie renouvelables, comme la géothermie et l’hydroélectricité[3]. D’une créativité débordante, ils ont une scène musicale et littéraire effervescente, et des festivals voués notamment au cinéma, à la nourriture et au design.

Des merveilles de la nature mur à mur

Capitale et métropole, Reykjavík est le point d’entrée pour la plupart des visiteurs. Des bâtiments pittoresques et colorés y côtoient des institutions culturelles, comme le Musée national et les trois sites du Musée d’art Reykjavík. Il s’agit d’une destination gastronomique, où les assiettes mettent souvent en valeur l’agneau et les poissons locaux[4]. Surprise : saviez-vous que la ville était aussi réputée pour ses hot dogs? Pour goûter pleinement l’expérience, commandez-en un tout garni, avec oignon cru et frit, ketchup, moutarde et rémoulade, une savoureuse sauce à base de mayonnaise[5].

Bien entendu, la majorité des voyageurs ne se déplacent pas pour le décor urbain. Le principal attrait de l’Islande? Son activité géologique et les stupéfiantes formations naturelles qu’elle a produites. Juste àl’extérieur de Reykjavík, vous pouvez vous submerger dans l’eau de mer géothermale riche en silice et en minéraux du Lagon bleu[6]. Réservation de mise! Également au pourtour se trouve le Cercle d’or, qui comprend le parc national Thingvellir (ou Þingvellir), classé patrimoine mondial de l’UNESCO, avec ses champs de lave duvetés d’une mousse végétale, la vallée de Haukadalur, parsemée de geysers, comme le Strokkur, qui projette son eau bouillante jusqu’à 40 mètres dans les airs, et Gullfoss, une succession de deux chutes qui se jettent dans un canyon[7]. 

Aventurez-vous plus loin et vous pourriez atteindre Jökulsárlón, où des paysages de glaciers et de phoques qui jouent dans l’eau s’offrent à la vue, Landmannalaugar avec ses pics de montagne et sa coulée de lave aux couleurs d’un autre monde, ou Húsavík, un charmant village de pêcheurs connu comme la capitale de l’observation des baleines[8]. Non loin de Húsavík, s’étend le lac Mývatn, dans une région de cratères volcaniques sulfureux, de fumerolles, de sculptures de lave et de mares de boue multicolores qui vous donneront sans doute l’impression d’avoir abouti sur Mars[9].

Comme 80 % du territoire islandais est inhabité, vous n’avez jamais à chercher longtemps pour trouver un endroit où faire un avec la nature. Et si vous êtes de ceux qui veulent semer les autres touristes loin, loin derrière, vous risquez de trouver votre compte dans les fjords de l’ouest. Prévoyez au moins une semaine pour longer doucement la route non pavée et cahoteuse, et soyez prêt à vous adapter aux conditions météorologiques et routières. Vous pourriez passer par les falaises de Látrabjarg, le point d’Europe le plus à l’ouest, où nichent les macareux, vous arrêter à Rauðasandur, une plage de sable rouge flanquée d’autres étendues sablonneuses aux teintes de blanc, jaune et noir variées, et vous délier les jambes à la réserve naturelle de Hornstrandir, où vous croiserez probablement des renards arctiques le long de spectaculaires sentiers de randonnée[10].


Escale ou parcours d’explorateur

Que vous fassiez un simple saut en chemin vers l’Europe ou que ce voyage au royaume de la diversité soit un rêve devenu réalité, vous risquez de voir des choses que vous n’aurez jamais vues ailleurs et de rentrer à la maison avec un émerveillement renouvelé pour la puissance brute de notre planète.

Le meilleur moment pour visiter? Les quatre saisons de l’Islande ont chacune leurs attraits. Allez-y au printemps pour admirer l’arrivée des macareux et l’éclosion des premières fleurs, en été pour le soleil de minuit et les festivals, à l’automne pour les couleurs et les fruits des champs, ou en hiver pour les aurores boréales et les cavernes de glace. À Reykjavík, les températures saisonnières moyennes oscillent entre environ 1 °C durant la saison froide (où le mercure se promène entre -10 °C et 10 °C) et 12 °C pendant la saison chaude (où on enregistre de 7 °C à 25 °C)[11]. Peu importe le moment choisi, apportez plusieurs couches. Le temps a tendance à changer à l’improviste, même en l’espace d’une journée.

Prêt à planifier votre périple? Commencez vos recherches en écumant le site Web touristique officiel du pays : fr.visiticeland.com. Les éléments vous appellent!


© 2018 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.


[1]www.history.com/news/10-things-you-should-know-about-iceland

[2]https:// fr.visiticeland.com

[3]http://orkustofnun.is/gogn/os-onnur-rit/Orkutolur-2016-enska.pdf

[4]https://fr.visiticeland.com/visiter-se-divertir/heritage-culturel-vivant/gastronomie-et-distractions

[5]www.cntraveler.com/stories/2014-08-21/the-one-dish-to-eat-in-Iceland

[6]www.bluelagoon.com/plan-your-visit/geothermal-water

[7]https://guidetoiceland.is/fr/le-meilleur-de-l-islande/top-9-detours-du-cercle-d-or

[8]www.lonelyplanet.fr/destinations/europe/islande

[9]https://guidetoiceland.is/fr/la-nature-en-islande/le-guide-du-lac-myvatn

[10]www.westfjords.is/en/moya/toy/index/index/stunning-places

[11]https://guidetoiceland.is/fr/voyager-en-islande/meteo-et-meilleure-periode-pour-partir-en-islande



Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten