facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause

Comprendre les FNB

Les fonds négociés en bourse sont variés, souples et peu coûteux.

 

La pandémie de COVID-19 a incité de nombreux épargnants à examiner de plus près leurs placements – et elle a rendu plus évidente que jamais la nécessité de savoir ce que vous détenez et de comprendre le fonctionnement de vos placements.

De nombreux portefeuilles contiennent des parts de fonds négociés en bourse (FNB). En fait, au 31 juillet 2020, les FNB canadiens avaient attiré un actif total de 230,6 milliards de dollars, dans 811 fonds de 36 sociétés[1]. L’une des raisons pour lesquelles les FNB sont si populaires auprès des épargnants et de leurs conseillers est qu’ils offrent une gamme diversifiée. Cela signifie que les FNB peuvent être utilisés pour atteindre un éventail d’objectifs au sein du portefeuille. 

Avantages des FNB

Les parts d’un FNB se négocient en bourse, comme les actions. Cela rend les parts de FNB très faciles à acheter et à vendre, et cela signifie aussi que leur cours évolue tout au long de la séance boursière (contrairement aux parts des fonds communs de placement, dont la valeur n’est établie qu’à la fin de chaque séance). 

En général, les FNB offrent ce qui suit :

  • des frais peu élevés parce que leurs coûts d’exploitation sont moins élevés;
  • une certaine transparence puisqu’ils déclarent quotidiennement les titres en portefeuille;
  • des avantages fiscaux potentiels lorsque le roulement des titres au sein du portefeuille est faible.

N’oubliez pas que les économies réalisées grâce aux frais peu élevés et aux avantages fiscaux augmentent avec le temps. Par conséquent, les investisseurs tirent un meilleur profit de ces caractéristiques lorsqu’ils détiennent des parts de FNB sur une longue période.

Trois types de FNB

Les FNB gérés de manière passive 

Les premiers FNB, lancés au Canada il y a 30 ans, étaient structurés de manière à reproduire le rendement d’un indice particulier. Au lieu d’être composés de placements sélectionnés par un gestionnaire, les premiers FNB contenaient les mêmes placements que l’indice dont ils tentaient de reproduire le rendement. Ils étaient « gérés de manière passive », afin de dégager le même rendement que l’indice sans tenter de le dépasser. 

De nos jours, les FNB gérés de manière passive continuent d’offrir un placement à faible coût tout en investissant dans certains segments du marché. Selon l’indice suivi, ces FNB peuvent investir dans les actions, les obligations, les produits de base, les devises, les options ou une combinaison d’actifs.  

Les FNB gérés de manière active 

Le gestionnaire d’un FNB géré de manière active, sélectionne soigneusement des actions, des obligations ou d’autres actifs, comme il le ferait pour un fonds commun de placement géré de manière active. La différence est que le portefeuille est structuré comme un FNB offrant tous les avantages d’un FNB, y compris des frais peu élevés et des avantages fiscaux potentiels. 

Comme pour tout placement géré de manière active, l’objectif est généralement de générer un rendement supérieur à celui d’un indice de référence – ce qu’un placement géré de manière passive, par définition, ne peut avoir comme objectif. 

Les FNB à bêta stratégique 

Les FNB à bêta stratégique, aussi connus sous le nom de FNB factoriels, combinent des éléments de la gestion passive et de la gestion active. Ils sont gérés de manière passive dans le sens où ils appliquent des règles précises pour déterminer les placements à inclure dans le portefeuille. Cependant, ces règles favorisent certains types de titres ou de placements, de sorte que, comme les FNB gérés de manière active, les FNB à bêta stratégique peuvent dégager un rendement supérieur à celui de leur indice de référence. 

Un FNB à bêta stratégique peut privilégier les actions de valeur, les actions de croissance, les actions à faible volatilité ou toute autre catégorie d’actifs. Étant donné que l’approche dépend de règles, le rendement ne dépend pas nécessairement des décisions courantes du gestionnaire, mais plutôt du respect rigoureux du modèle factoriel, ce qui présente deux avantages. Tout d’abord, même les gestionnaires de fonds professionnels peuvent succomber aux biais comportementaux qui affectent tous les épargnants et qui peuvent réduire les rendements. Deuxièmement, une participation moins active du gestionnaire se traduit généralement par des frais moins élevés.

Ajouter des FNB dans votre portefeuille

Différents types de FNB peuvent être combinés de plusieurs façons pour atteindre des objectifs précis. Par exemple, les FNB gérés de manière passive peuvent permettre d’investir dans l’ensemble du marché ou de cibler un segment du marché que l’épargnant veut privilégier, comme les actions versant des dividendes ou les obligations à court terme, par exemple. Les FNB gérés de manière active permettent d’ajouter au portefeuille l’expertise d’un gestionnaire qualifié et la possibilité de dégager un rendement supérieur à celui de l’indice. D’autre part, une surveillance active peut être particulièrement importante lorsque les marchés sont volatils. Parallèlement, les FNB à bêta stratégique sont une solution qui peut être utilisée dans le but d’augmenter ou de diminuer le risque d’un portefeuille, en mettant l’accent sur des caractéristiques associées à un rendement supérieur à celui de l’indice à long terme, comme la taille des sociétés, le cours relatif ou la rentabilité. 

Votre conseiller peut vous aider à déterminer si les FNB peuvent vous aider à atteindre vos objectifs et quels types de FNB répondront le mieux à vos besoins en fonction de l’étape où vous en êtes dans la vie, de votre horizon de placement et de votre tolérance au risque. Il peut aussi recommander certaines pondérations pour chacun des trois types de FNB. Fait tout aussi important, votre conseiller peut vous aider à constituer un portefeuille que vous comprenez et en lequel vous puissiez avoir confiance. 

 

 

© 2020 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.

 

[1] http://www.cetfa.ca/fr/infocentre/stats.html?


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten