facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck

La valeur des conseils

imageAvoir un conseiller peut vous rapprocher de l’atteinte de vos objectifs financiers.


Avez-vous déjà remarqué que nos objectifs les plus importants comportent souvent un aspect financier? Vous arriverez évidemment à maîtriser une langue étrangère ou à courir un marathon sans trop de mal, financièrement parlant, mais essayez d’acheter une maison, de fonder une famille ou d’aider vos enfants à payer leurs études universitaires, et vous verrez que ce n’est pas du tout la même chose. Même constat lorsque vous voulez prendre une retraite anticipée ou laisser un héritage. Si vous ne planifiez pas et n’épargnez pas de façon disciplinée, vous pourriez facilement rater vos objectifs.

Comme bien d’autres Canadiens, entre votre vie professionnelle et votre vie familiale bien remplie, vous n’avez probablement pas beaucoup de temps pour vous occuper de vos finances. Il se peut aussi que vous en soyez venu à la conclusion que vous n’avez pas les connaissances nécessaires pour gérer seul les multiples facettes de votre situation financière.

Au-delà de la retraite

Certains Canadiens commencent à penser à consulter un conseiller à l’arrivée de la quarantaine ou de la cinquantaine, lorsqu’ils voient la retraite approcher. Ou encore lorsque le besoin d’une mise au point financière et de conseils se fait sentir en raison d’un événement marquant, comme l’achat d’une maison ou la naissance d’un enfant. Mais vous n’avez pas besoin d’avoir des objectifs géantissimes ni d’être riche. En fait, 64 % des ménages canadiens qui ont un conseiller ont fait appel à lui alors qu’ils disposaient de moins de 50 000 $ d’actif à placer[1].

Travailler avec un expert comporte d’innombrables avantages

Recevoir des conseils d’un professionnel offre un réel atout et peut constituer un facteur décisif dans la réalisation de vos objectifs. En fait, des conseils judicieux pourraient même vous aider à les dépasser. Surpris? Selon un récent sondage, les Canadiens qui font appel à un conseiller épargnent plus que ceux qui ne le font pas[2].

Bien entendu, chacun met différentes compétences professionnelles et personnelles à contribution, mais un bon conseiller fait trois choses :

1. Chercher à mieux vous connaître. Il s’intéresse à vos finances, mais aussi à votre situation familiale, à vos objectifs à court et à long terme, et même à vos aspirations et à vos rêves. Il dresse également votre profil d’épargnant. Êtes-vous du type prudent qui veut éviter toute forme de risque? Ou plutôt accro à la poussée d’adrénaline que procurent les marchés boursiers et au potentiel de gains qu’ils recèlent? Cet allié vous donne en plus accès à un réseau de professionnels, dont des comptables et des avocats.

2. Établir un plan. C’est là qu’entre en jeu la fonction « conseil ». Votre conseiller travaille avec vous pour créer un plan complet qui concilie vos besoins d’aujourd’hui avec vos projets d’avenir, et que vous pourrez facilement adapter si votre situation change. Ce plan doit également être conçu de façon à ce que vous puissiez évaluer les progrès que vous réalisez. Voici ce qu’il devrait couvrir :

  • Une stratégie d’épargne méthodique – des sommes que vous mettrez de côté périodiquement
  • Une stratégie de placement personnalisée – basée sur votre profil d’épargnant et votre horizon de placement
  • La gestion des dettes et la planification des liquidités – un incontournable de tout plan financier
  • Une stratégie fiscale – pour réduire vos impôts, bien entendu
  • La gestion des risques – l’assurance vie, l’assurance invalidité et l’assurance contre les maladies graves, pour protéger votre famille 
  • Un plan de retraite – selon votre âge et vos objectifs, le plan peut comporter des projections vous indiquant quand vous pouvez prendre votre retraite, et le montant de votre capital-retraite.
  • Un testament et un plan successoral – pour protéger votre héritage 

3. Rajuster votre plan. La vie est faite de changements, souvent imprévus. Votre plan doit donc être souple, et réévalué régulièrement, une fois par année généralement. Vous rencontrez alors votre conseiller, regardez vos progrès, revoyez vos objectifs et, au besoin, rajustez le tir.

Votre réussite à long terme

Lorsque vous mettez au point votre plan, assurez-vous que vos attentes sont réalistes. Évidemment, votre conseiller ne va pas doubler le rendement de vos placements ou faire disparaître vos dettes comme par magie, mais il vous offre du soutien et des conseils continus pour vous aider à garder le cap sur vos objectifs, malgré les aléas de la vie. Soyez également prêt à faire votre part et à acquérir des connaissances de base dans le domaine des finances. Commencez par exemple à lire la section Affaires de votre quotidien préféré ou suivre des experts financiers sur les médias sociaux. Vous n’avez pas à devenir une sommité en la matière, mais plus vous en savez sur les finances, plus vous pouvez prendre une part active à certaines des décisions les plus importantes de votre vie.

Des examens périodiques pour assurer votre bien-être financier

En recourant tôt à un conseiller et en lui demandant de procéder à des examens périodiques de votre situation financière, vous serez récompensé à long terme. N’hésitez pas à poser des questions et assurez-vous d’obtenir l’information dont vous avez besoin pour dormir en paix. Après tout, la relation la plus saine et la plus enrichissante est celle qui vous sera bénéfique aujourd’hui, ainsi que pendant de nombreuses années à venir.


© 2019 Manuvie. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Sauf erreurs ou omissions. La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire le prospectus des fonds avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur liquidative varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Toute somme affectée à un fonds distinct est placée aux risques du titulaire du contrat et peut prendre ou perdre de la valeur.


[1] https://www.cirano.qc.ca/files/publications/2016s-35.pdf

[2] https://www.ific.ca/wp-content/uploads/2017/05/Advisor-Insights-Advice-Creates-Strong-Value-for-Canadians-French-May-2017.pdf/17165/


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten